Rechercher sur le site

Voeu de soutien aux salariés de l’Hôtel Concorde de Montparnasse

Vœu présenté par Danielle SIMONNET, les élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche en soutien aux salariés de l’Hôtel Concorde de Montparnasse

Considérant que 40 des 77 salariés de l’Hôtel Concorde de Montparnasse (cuisiniers, réceptionnistes, serveurs), soutenues par trois organisations syndicales, sont en grève depuis une semaine pour défendre leurs conditions de travail ;

Considérant que ces conditions de travail sont déplorables en raison notamment d’un manque criant d’effectif (un hôtel de plus de 350 chambres employant habituellement près de 150 salariés), et de rémunérations bien inférieures (200 à 300 euros de moins) à celles d’autres établissements de ce type ;

Considérant que la direction a, à l’heure actuelle et depuis plusieurs mois, refusé d’entendre les revendications des grévistes : l’application des 35 heures, l’embauche de personnels supplémentaires et l’augmentation des salaires de 7% ;

Considérant que le Conseil de Paris est attaché au dialogue social et à la défense des conditions de travail des salariés ;

Sur proposition de Danielle SIMONNET, des élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris :

• Apporte son soutien aux salariés en grève de l’Hôtel Concorde de Montparnasse

• Demande au ministère du Travail d’organiser le plus rapidement possible une réunion de négociations entre les représentants des salariés et de la direction de l’Hôtel.

Publié le

6 février 2012

Auteur-e-s