Rechercher sur le site

Voeu en hommage à Hugo Chavez

Voeu présenté en séance du Conseil de Paris du 26 mars 2013.

Considérant que le 5 mars 2013, le président démocratiquement élu du Venezuela, M. Hugo Chavez est décédé de maladie au cours de son mandat et que cette mort à suscité une grande émotion dans le monde entier, particulièrement au Venezuela et en Amérique latine, à tel point que 35 chefs d’Etats étaient présents à ses obsèques,

Considérant que le président de l’Assemblée générale de l’ONU a indiqué que "l’Histoire se souviendra du président Chavez, un leader charismatique dont les politiques progressistes ont fait chuter le taux de pauvreté au Venezuela de plus de 70% à la fin du 20e siècle à environ 20% aujourd’hui".

Considérant que le secrétaire général de l’ONU lui a également rendu hommage en soulignant que le président Hugo Chavez s’était efforcé de « répondre aux aspirations et aux défis des plus vulnérables » dans son pays, et qu’il avait « donné un élan décisif à de nouveaux mouvements d’intégration régionale, en se fondant sur une vision éminemment latino-américaine, tout en montrant sa solidarité avec les autres nations de l’hémisphère ». Il a aussi salué « sa contribution essentielle aux négociations de paix en Colombie entre le gouvernement et les FARC » qui ont notamment permis la libération de Mme Ingrid Betancourt pour laquelle la Ville de Paris s’était tant mobilisée,

Considérant qu’à l’occasion de ce décès, la Ville de Paris ne s’est pas exprimé officiellement sur le sujet, ce qui a profondément étonné de nombreux Parisiens qui avaient tenu à saluer publiquement la mémoire du Président Chavez en se rassemblant au pied de la statue de Simon Bolivar à Paris,

Considérant que, que l’on approuve ou pas la totalité de ses actes, désormais l’œuvre politique d’Hugo Chavez restera en Amérique latine comme un symbole pour tous ceux qui recherchent les voies de l’émancipation de leur continent, à l’image d’autres personnalités politiques latino-américaines du XXème siècle, comme le président Salvador Allende à laquelle Paris a si souvent rendu hommage,

Sur proposition d’Alexis Corbière, Danielle Simonnet, du Groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris :

-  demande au Maire de Paris d’adresser officiellement un salut fraternel et chaleureux au peuple vénézuélien, choqué par la disparition du président Chavez et engagé actuellement dans une nouvelle campagne électorale démocratique pour choisir leur nouveau président, processus électoral dont la Ville de Paris souhaite un bon déroulement.

-  demande également que Paris garde la mémoire de ce président toujours démocratiquement élu, en attribuant son nom à un lieu de la capitale (rue, place, plaque apposée, etc…)

Publié le

27 mars 2013

Auteur-e-s