Rechercher sur le site

Vœu pour l’enlèvement des panneaux ACL du métro parisien

Vœu présenté par Danielle Simonnet, le groupe Communiste et élu-e-s du Parti de Gauche

Considérant l’engagement antérieur du Conseil de Paris, contre les panneaux ACL dits « intelligents » équipés de caméra et de système bluetooth que la RATP avait d’abord installé à titre expérimental dans le métro ;

Considérant que depuis septembre, plus de 400 panneaux ont été installés dans le métro et que 1200 sont prévus,

Considérant qu’en cette fin d’année 2010 doit se renégocier les conditions de la concession publicitaire qui dure depuis 10 ans de Métrobus à la RATP pour l’affichage des murs et de l’espace publicitaire dans le métro ;

Considérant que la réduction de la publicité dans l’espace public répond à des enjeux écologiques et sociaux : contre une société qui encourage sans cesse à plus de consommations, à des enjeux culturels et démocratiques : contre une société qui tend à réduire le citoyen à un consommateur et va à l’encontre de tout idéal émancipateur ;

Considérant qu’un sondage de TNS Sofres/Australie de 2010 estime que 80% des français ont un avis négatif sur la publicité, que l’installation de ces panneaux publicitaires nouvelles technologies n’a fait l’objet d’aucune information et encore moins de concertation auprès des Parisiennes et des Parisiens et de l’ensemble des usagers du métro ;

Considérant que des capteurs intégrés permettent à ces panneaux d’opérer des testings marketing permanents à l’insu des passants, et portent atteinte à l’anonymat dans l’espace public et à la liberté d’accepter ou non d’être l’objet de ces testing-marketing,

Considérant que rien ne nous garantit que le système Bluetooth ne sera pas activé ultérieurement ;

Considérant que chacun de ces panneaux ACL, en marche 24h sur 24 consomment autant que 3 foyers de 4 personnes et sont donc contraires aux exigences écologiques de réduction des consommations d’énergie

Sur proposition de Danielle Simonnet, du groupe Communiste et élu-e-s du Parti de gauche, le Conseil de Paris émet le vœu que la Ville de Paris demande le retrait des panneaux ACL du métro et que cette exigence soit relayée au sein du STIF.

Publié le

16 décembre 2010