Rechercher sur le site

Voeu pour la couverture du périphérique à la Porte de Vincennes

Voeu présenté par Danielle Simonnet et le Groupe Communiste et élus du Parti de gauche

Considérant que la problématique de la couverture du périphérique est au cœur des débats du GPRU Porte de Vincennes

Considérant que le projet soumis au débat à l’ouverture de la concertation comprend la couverture du périphérique sur deux portions : au nord de l’avenue Courteline dans le 12e arrondissement afin d’y implanter un gymnase et au niveau de l’échangeur de la porte de Vincennes

Considérant que la couverture du périphérique au sud de la rue de Lagny est une demande qui a été largement exprimée au cours de la concertation, et qu’elle est soutenue en particulier par le conseil de quartier Plaine-Lagny,

Considérant que cette couverture permettrait à la fois de créer un espace vert et un équipement sportif, de protéger des nuisances sonores un immeuble d’habitation très exposé et de créer un lien entre Paris et les communes riveraines,

Considérant que les couvertures d’infrastructures majeures comme le boulevard périphérique ont vocation à être financées dans le cadre de contrat de projets (nouvelle dénomination des contrats de plan) Etat-Région,

Considérant que le contrat de plan 2000-2006 conclu en 2000 a permis de réaliser plusieurs couvertures majeures d’infrastructure en Ile-de-France comme celles du périphérique porte des lilas et porte de Vanves, celles de l’A3 à Bagnolet, Montreuil et Romainville et celle de l’A6b à Gentilly et au Kremlin-Bicêtre,

Considérant que l’Etat en 2007 a décidé de façon unilatérale de ne pas financer de telles couvertures d’infrastructures dans le cadre du contrat de projets Etat-Région 2007-2013,

Considérant que l’Etat et la région doivent négocier fin 2012 et courant 2013 le contenu du nouveau contrat de projets 2014-2020,

Considérant que le Conseil Régional d’Ile-de-France s’est engagé de façon très volontariste en faveur des couvertures d’infrastructures, en votant en février 2011 un rapport cadre s’engageant à financer 33% du coût de tels investissements,
…/…

Considérant qu’il reste très peu de sites en Ile-de-France où de telles couvertures d’infrastructures sont pertinentes, et que la porte de Vincennes, avec ses nombreux habitants vivant en bordure immédiate du périphérique en fait partie,

Considérant que le coût d’une couverture du périphérique sur les trois sites identifiés porte de Vincennes est globalement nettement inférieur à celui de plusieurs couvertures financées dans le cadre du contrat de plan 2000-2006,

Considérant qu’un financement de ces couvertures par le contrat de projets Etat-Région créerait un cadre financier favorable pour proposer un projet répondant aux demandes exprimées par les habitants,

Considérant que le périphérique est couvert une partie beaucoup plus grande de son parcours à l’ouest de Paris qu’à l’est, et qu’il est nécessaire de rétablir l’égalité entre ces deux parties du territoire parisien,

Sur proposition de Danielle Simonnet, du groupe Communiste et élus du Parti de gauche, le Conseil de Paris émet le vœu que la Ville de Paris propose à l’Etat de s’engager aux côtés de la Région dans le cadre du contrat de projets Etat-Région 2014-2020 pour une couverture du périphérique au niveau de la porte de Vincennes sur les trois sites où cela peut être envisagé, soit au nord de l’avenue Courteline, au niveau de l’échangeur de la porte de Vincennes et au sud de la rue de Lagny.

Publié le

19 juillet 2012

Auteur-e-s