Rechercher sur le site

Voeu pour la dénomination Alain Mimoun du palais Omnisports de Paris Bercy

Présenté par Nicolas Bonnet-Oulaldj et les élu-es du groupe Communiste - Front de Gauche en séance des 17, 18 et 19 novembre 2014

Considérant, que l’éventualité du recours au "naming" (parrainage financier) du Palais
Omnisports de Paris Bercy, pratique visant à vendre le nom de l’équipement à une marque sur un contrat de long durée dans un but commercial et publicitaire, priverait toute possibilité de lui accorder le nom d’une grande personnalité en mémoire aux valeurs auxquelles elle est rattachée,

Considérant l’importance accordée par la Mairie de Paris à la mémoire parisienne et
Française, et son attachement à rendre hommage aux personnages ayant marqué l’histoire de France et de Paris.

Considérant que ce rappel des personnages populaires de l’histoire de France et de notre ville est une vraie action d’utilité publique, favorisant les actions de mémoire, celles ci devant passer outre toutes considérations financières.

Considérant que l’athlète français Alain Mimoun, champion olympique du marathon à
Melbourne (Australie) en 1956, trois fois vice-champion olympique sur la piste en 10 000 mètres et 5000 mètres, quadruple champion du monde de cross en 1949, 1952, 1954 et1956 et 32 fois champion de France, consacré par le journal l’Équipe "champion des champions de légende",

considérant qu’Alain Mimoun a marqué profondément l’histoire du sport français, qu’il est un exemple pour les générations futures et un modèle pour les valeurs du sport et de l’olympisme,

Considérant le parcours symbolique que représente la vie de cette grande figure de sport Français caractérisée par ses origines populaires, sa naissance en Algérie, aîné d’une fratrie de sept enfants d’une famille de modestes agriculteurs, son métier de garçon de café parisien licencié au Racing Club de France à Paris,

Considérant son engagement dans l’armée française pour la libération de la France pendant la seconde guerre mondiale sur le front belge, en Tunisie, dans la campagne d’Italie où il est gravement blessé pendant la bataille de Monte Carlo,

Considérant son attachement indéfectible à la République et à ses valeurs, pour lequel il sera décoré par quatre présidents de la République française, comme chevalier (1956), officier (1972), commandeur (1999) et grand officier (2008) de la légion d’honneur et qu’il a reçu les honneurs d’un hommage national aux invalides suite à son décès le 27 juin 2013,

Considérant qu’aucun équipement public parisien ne porte le nom d’Alain Mimoun et que la future Bercy Arena sera l’un des plus important équipement sportif et culturel de notre pays pour les prochaines années ayant vocation à accueillir des évènements sportifs et culturels au rayonnement international,

Sur proposition de Nicolas Bonnet Oulaldj et des élu-e-s du groupe Communiste - Front de gauche, le Conseil de paris émet le voeu :

- Que le Palais Omnisports de paris Bercy à l’occasion de sa rénovation soit
dénommé Bercy Arena Alain Mimoun plutôt que de faire appel au Naming

Le vœu a été adopté

Publié le

17 novembre 2014

Auteur-e-s