Rechercher sur le site

Voeu pour la réécriture du décret relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires

Vœu présenté par Emmanuelle Becker, Ian Brossat, Danielle Simonnet,
le groupe Communiste et élus du Parti de gauche en séance du Conseil de Paris du 14 octobre 2013

Considérant que l’objectif affiché de la réforme des rythmes scolaires est de favoriser la réussite de tous les élèves ;

Considérant que la communauté éducative a largement dénoncé le manque de concertation qui a accompagné la mise en œuvre de cette réforme des rythmes ;

Considérant qu’assurer une meilleure réussite des élèves ne peut se résumer à un nombre de jour d’école par semaine et nécessite de revoir des conditions pédagogiques telles que la baisse des effectifs dans les classes, les RASED, les programmes, la formation des enseignants ;

Considérant que le décret relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires ne prévoit aucun financement pérenne du dispositif auquel sont associées les collectivités locales dont les dotations de l’Etat connaîtront une forte baisse en 2014 ;

Considérant que la mise en œuvre de la réforme des rythmes scolaires s’est accompagnée d’une dégradation du taux d’encadrement passant de 1 adulte pour 10 enfant en maternelle à 1 pour 14 et de 1 pour 14 en élémentaire à 1 pour 18 ;

Sur proposition d’Emmanuelle Becker, Ian Brossat, Danielle Simonnet, du groupe Communiste et élus du Parti de gauche, le Conseil de Paris soutient la demande de réécriture du décret relatif à l’organisation du temps scolaire dans les écoles maternelles et élémentaires, dans une large concertation avec tous les acteurs associés.

Publié le

14 octobre 2013

Auteur-e-s