Rechercher sur le site

Voeu pour que Paris rende hommage à Georges Moustaki

Vœu présenté par Alexis Corbière, le groupe Communiste et élus du Parti de gauche

Le grand poète, auteur, chanteur, compositeur et interprète, Georges Moustaki, né Giuseppe Mustacci à Alexandrie le 3 mai 1934 s’est éteint le 23 mai 2013, à l’âge de 79 ans.

Milord, Ma solitude, Le Métèque, Ma Liberté, Sans la nommer, Sarah… Il était l’auteur de plus de 500 chansons, hymnes à la vie et à la fraternité. Beaucoup, à jamais immortelles et au large rayonnement international, ont été interprétées par des artistes immenses comme Edith Piaf, Yves Montand, Serge Reggiani ou Barbara.

Né à l’étranger, il sera naturalisé français à l’âge adulte. Amoureux de la langue française, la beauté de ses textes et de ses musiques ont fait aimer la France dans ce qu’elle a de plus universel, à travers le monde de la culture.

Venu à Paris pour la première fois en 1951, à l’âge de 17 ans, il fut aussitôt enthousiasmé par la beauté de la ville et le bouillonnement culturel et intellectuel qui caractérisait Paris en ce temps là. Désormais, c’est là qu’il passera l’essentiel de son existence, notamment dans son appartement de l’Ile Saint-Louis, devenant avec modestie et intelligence, un des plus illustres parisiens.

Sa vie exceptionnelle témoigne qu’il n’est nul besoin d’être né français pour devenir un des plus grands enfants de notre République et démontre aussi que la France est plus grande quand elle est généreuse et accueillante.

Paris doit garder la mémoire du Parisien que fut Georges Moustaki.

C’est pourquoi, sur proposition d’Alexis Corbière, du Groupe Communiste et élus du Parti de gauche, le Conseil de Paris demande qu’un lieu de Paris (une rue, un équipement public, etc.) prenne le nom de Georges Moustaki

Publié le

12 juin 2013

Auteur-e-s