Rechercher sur le site

Vœu relatif à l’EHPAD "Le Cèdre Bleu"

Vœu présenté et adopté par la majorité en séance du conseil de Paris du 13, 14 et avril 2015

Danièle Premel défend l’EHPAD de la Ville de Paris "Le Cèdre Bleu" pour le renforcement de l’offre publique d’hébergement des personnes dépendantes.

Le vœu a été amendé puis adopté par la majorité du conseil de Paris

Considérant l’engagement pris dans la feuille de route de l’adjointe en charge des aînés de créer 2000 places en structures d’accueil pour personnes âgées dépendantes ;

Considérant que le taux parisien d’équipement, tout type confondus d’hébergement pour personnes âgées, est inférieur aux moyennes régionales et nationales ;

Considérant que la demande d’hébergement des personnes âgées est voué à s’accroitre dans les années à venir compte tenu du vieillissement de la population, de l’allongement de l’espérance de vie mais également de la stabilité voire de la dégradation de l’espérance de vie en bonne santé ;

Considérant que l’offre parisienne d’hébergement pour personnes âgées repose notamment sur les EHPAD dont le mode de gestion se réparti à parts quasi-égales entre secteur public, privé non lucratif et privé lucratif ;

Considérant que l’offre publique remplit une fonction sociale de premier plan, en accueillant les ainés les plus démunis, car la totalité des places en gestion publique sont habilitées à l’aide sociale légale, alors que c’est une moindre part pour l’offre non lucrative et une part très minoritaire pour l’offre privé lucrative habilitée ;

Considérant l’inquiétude exprimée par les agents et les familles des résidents concernant le risque de fermeture de l’EHPAD « le cèdre bleu », situé à Sarcelles et géré par le centre d’action sociale de la Ville de Paris ;

Considérant que l’offre située en dehors de Paris répond à un besoin exprimé par les bénéficiaires de l’APA qui, en 2011, déclaraient pour 68 % d’entre eux vouloir être hébergés hors de Paris ;

Considérant qu’il est matériellement impossible de répondre à la totalité de demande de place en EHPAD sur le territoire de Paris intramuros, car 9,25 % du territoire parisien devrait alors être consacré à la construction d’EHPAD comme l’a souligné une étude de l’ARS datant de 2008 ;

Considérant la nécessaire modernisation de l’EHPAD « Le Cèdre Bleu » mais également de l’EHPAD « Arthur Groussier », situé à Bondy, et de l’EHPAD « Cousin de Méricourt », situé à Cachan, qui ne répondent plus aux standards actuels de l’hébergement des personnes âgées dépendantes ;

Considérant que malgré l’inadaptation croissante des bâtiments, le tarif journalier afférent à l’hébergement à l’EHPAD « le Cèdre Bleu » n’a cessé d’augmenter depuis 2011 passant de 70,60€ à 90.10€ pour l’année 2015, soit une augmentation de 30% ;

Considérant que l’écart croissant entre conditions d’accueil et prix de journée d’hébergement contribue à la perte d’attractivité de cet établissement entrainant la baisse du taux d’occupation ainsi que la baisse du nombre de résidents non couvert par l’aide sociale légale dont la présence a une incidence importante sur l’équilibre financier de l’établissement ;

Considérant qu’une éventuelle fermeture de cet établissement aurait un impact important sur la santé très fragile des résidents ainsi que sur les conditions de travail des agents dont la majorité demeurent à proximité de l’établissement ;

Sur proposition de Danièle Premel, de Nicolas Bonnet-Oulaldj et des élu-es du groupe communiste-Front de Gauche, le conseil de Paris émet le vœu :

• que la Ville de Paris réaffirme son attachement au renforcement de l’offre publique d’hébergement des personnes âgées dépendantes ;

• que le centre d’action sociale expertise au plus vite les différentes hypothèses de rénovation ou de reconstruction sur site de l’EHPAD « Le cèdre bleu » ;

• que cette démarche soit élargie à l’ensemble des EHPAD du CASVP implanté dans des bâtiments anciens et inadaptés aux conditions modernes d’hébergement.

Publié le

13 avril 2015

Auteur-e-s