Rechercher sur le site

Vœu relatif à l’appel pour reconnaître la lutte contre le saturnisme « grande cause nationale »

Vœu présenté par Ian Brossat, les élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche

Considérant que l’Inserm estime à 85 000 le nombre d’enfants ayant contracté le saturnisme dans des logements insalubres ;

Considérant que selon le Rapport 2009 de la Fondation Abbé Pierre, 600 000 enfants seraient victimes du mal logement avec des conséquences graves pour leur santé, dont le saturnisme ;

Considérant les risques de maladies professionnelles auxquelles sont exposés les ouvriers qui travaillent dans un environnement pollué par le plomb et le risque de contamination de leurs enfants et de leur entourage par les poussières qu’ils transportent ;

Considérant par conséquent la nécessité de mettre en place des protocoles de travaux contraignants dans les environnements pollués par le plomb, et de veiller à ce que ces protocoles soient correctement appliqués ;

Considérant que les mesures mises en œuvre par la Ville de Paris pour lutter contre les risques d’exposition des élèves au plomb dans les écoles nécessiteraient des moyens supplémentaires, notamment par un engagement accru de l’Etat ;

Considérant l’appel lancé le 15 février dernier par l’Association des familles victimes du saturnisme (AFVS) pour que la lutte contre le saturnisme soit reconnue « grande cause nationale » par les pouvoirs publics et le Parlement et dispose, à ce titre, des budgets et moyens nécessaire pour parvenir à son éradication ;

Sur proposition de Ian Brossat et des élus du Groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris demande que la Ville soutienne la demande visant à ce que la lutte contre le saturnisme soit reconnue « grande cause nationale » auprès des Ministres de la Santé et du Logement.

Publié le

31 mars 2010