Rechercher sur le site

Voeu relatif à l’atelier central de la RATP rue Championnet

Vœu présenté par Ian Brossat, le groupe Communiste et élus du Parti de gauche

L’Atelier Central de la RATP situé rue Championnet dans le 18ème arrondissement de Paris est un outil industriel sans équivalent dans la capitale.

Fort de 500 salariés dotés d’une diversité de savoir-faire et d’un professionnalisme qui n’ont cessé de s’enrichir au fil des années (nouvelles technologies du transport, tâches d’ingénierie, de développement, de fabrication et de maintenance), ce site industriel abrite des ateliers de réparation et de fabrication. De nombreux autobus du réseau RATP y sont réparés chaque année avec un travail de réfection pour les équipements électroniques, la carrosserie, la propulsion, les boîtes de vitesses, la métallisation, la sellerie, la climatisation, la peinture, l’électromécanique, l’ossature, le plastique, la fibre de verre. Des ateliers de fabrication de mécanique, chaudronnerie, menuiserie, gravure, sérigraphie s’appuient sur un important parc de machines-outils et des bureaux d’étude. Les « Guimard » du métro ont été rénovés à Championnet. Le prototype de nouveaux potelets d’arrêt de bus y a été développé. Les armoires électroniques du métro y sont fabriquées.

Pour autant, ce site, comme d’autres établissements de la RATP, continue de subir les orientations de réduction d’emplois et de réduction de la maintenance du matériel impulsées sous le précédent gouvernement et qui affectent directement le fonctionnement quotidien des transports collectifs à Paris, au mépris des besoins des usagers.

Alors que l’offre de transport a augmenté dans de fortes proportions dans la dernière décennie, les effectifs de la RATP ont été ramenés en dessous de leur niveau de 2004. Pour la seule année 2012, l’entreprise publique a perdu 224 emplois nets tout en réalisant un bénéfice annuel de 286 M€. Sur les trois dernières années, ses effectifs ont diminué de 1415 unités.

Faute de personnels en nombre suffisant, la RATP a de plus en plus de difficultés à remplir les engagements du contrat qu’elle a signé avec le STIF en matière de qualité de service. Ainsi, dans le seul département du « Matériel roulant bus » qui regroupe l’Atelier Central de Championnet et les services de maintenance des 20 centres bus de la RATP, 80 à 100 emplois sont supprimés chaque année. En conséquence, l’ensemble de la production prévue ne peut plus être assurée car les bus ne sont plus réparés à temps. La fiabilité et la sécurité du matériel roulant sont à court terme menacées.

Cette politique de réduction des effectifs et des moyens dédiés à la maintenance remet également en cause les activités industrielles de l’Atelier Central (mécanique, chaudronnerie, menuiserie), dont le dimensionnement ne cesse d’être revu à la baisse.

Considérant que l’Atelier central de la RATP joue un rôle majeur aussi bien dans la vie sociale et économique du 18ème arrondissement que dans la qualité des transports collectifs en Île de France ;

Considérant que le développement des transports collectifs est la seule réponse durable aux problèmes de mobilité des personnes dans les grandes agglomérations comme la région parisienne ;

Considérant que le site de Championnet représente un potentiel industriel majeur pour les transports franciliens et un atout unique que peuvent nous envier beaucoup de réseaux ;

Considérant que les orientations données à la RATP sous le gouvernement précédent doivent nécessairement être modifiées pour répondre aux enjeux de développement et d’amélioration des transports publics, de lutte contre le chômage et de soutien aux activités industrielles ;

Sur proposition du groupe Communiste et élus du Parti de gauche, le Conseil de Paris demande au Maire de s’adresser au Ministre des transports ainsi qu’au Ministre du redressement productif afin :

-  de mettre immédiatement un terme aux suppressions d’effectifs à l’Atelier central ;
-  de prendre en compte les propositions et les savoir-faire des personnels du site pour développer un projet ambitieux qui participe à l’inversion de la courbe du chômage, à la création d’emplois utiles pour les jeunes et à la redynamisation des filières industrielles en France ;
-  de développer l’Atelier central de Championnet en préservant et en valorisant l’ensemble de ses activités de maintenance et de fabrication industrielle ;
-  d’embaucher et de former des jeunes, notamment en rouvrant à la RATP une école d’apprentissage.

Publié le

11 juin 2013

Auteur-e-s