Rechercher sur le site

Vœu relatif à l’avenir de l’Hôpital Léopold Bellan dans le 14ème arrondissement de Paris

Vœu présenté par Ian Brossat, les élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche

Depuis le printemps 2009, personnels et patients de l’Hôpital Léopold Bellan se mobilisent contre la fermeture progressive de ses services.

En juin 2009, le Conseil de Paris a notamment adopté un voeu pour demander le maintien du service spécialisé dans la prise en charge des malades atteints de sclérose en plaques – l’un des rares en France à être exclusivement consacré à cette maladie et qui soignait 200 personnes par an.

Dans un communiqué de presse du 12 octobre 2009, la direction de l’Hôpital Léopold Bellan s’engageait au transfert des 14 lits de ce service au Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph à l’automne. A ce jour, les 14 lits ont été transférés, certes, mais le service ne fonctionne pas faute de personnel.

A l’instar du service spécialisé dans la prise en charge des malades de sclérose en plaques, les services de chirurgie et les Urgences de l’Hôpital Bellan sont désormais fermés. La fermeture de ces dernières a amené les patients à se tourner vers le Groupe Hospitalier Paris Saint-Joseph – où le temps d’attente est désormais de 12 heures le week-end, et de 6 à 8 heures, la semaine.

Cette réduction avérée de l’offre de soins entraîne une baisse générale de la fréquentation de l’hôpital Bellan qui menace à présent le maintien de ses autres activités. Le décalage entre les annonces de la direction sur la réouverture à Saint-Joseph et la réalité est évident.

Pour ces motifs, sur proposition de Ian Brossat, des élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris émet le vœu que le Maire de Paris s’adresse à la Ministre de la Santé et au directeur de l’Agence Régionale de Santé afin de rouvrir les urgences de l’Hôpital Bellan ainsi que le service de soins spécialisés dans le traitement de la sclérose en plaques.

Publié le

10 février 2010