Rechercher sur le site

Vœu relatif à l’extension des horaires d’ouverture estivale des parcs et jardins de la ville

Sur proposition de Nicolas Bonnet-Oulaldj, de Didier le Reste et des élu-e-s du groupe Communiste Front de gauche

Considérant l’importance des espaces publics, qui constituent un des premiers vecteurs de lien social et de vivre ensemble, notamment parcs et jardins dans la ville ;

Considérant et la forte fréquentation de ces parcs et jardins pendant la saison estivale ;

Considérant la proposition de Madame la Maire de Paris d’ouvrir 9 parcs 24h/24 du premier week-end de mai au premier week-end de septembre ;

Considérant que cette ouverture répond à une forte demande des usagers de ces parcs ;

Considérant que la Ville doit trouver une solution cohérente et partagée pour cette proposition d’extension des horaires d’ouverture, afin que les usagers des parcs et jardins, les riverains et les agents de la ville bénéficient d’une solution satisfaisante pour l’ensemble de ces parties ;

Considérant que cette extension des horaires d’ouverture nécessitera des renforts en termes d’entretien et de sécurité de ces parcs et jardins ;

Considérant que ce renfort nécessitera des moyens humains correspondants dans les directions de l’environnement, de la voirie et des espaces verts ;

Considérant l’annonce dans la presse qu’une partie des missions de sécurité dans ces parcs seraient assurée par des compagnies privées ;

Considérant qu’une ouverture plus étendue de ces parcs est une perspective de développement de l’offre de service public, et qu’elle doit être assurée par les agents de la ville de Paris ;

Sur proposition de Nicolas Bonnet Oulaldj, de Didier le Reste et des élu-e-s du groupe Communiste Front de gauche, le conseil de Paris émet le vœu que :

  • Que l’extension des horaires d’ouverture des parcs et jardins prévue soit accompagnée des renforts nécessaires à leur bon fonctionnement, afin de garantir les meilleures conditions d’entretien, de propreté et de tranquillité ;
  • Qu’elle soit assurée pleinement par le service public, et que cette nouvelle extension d’horaires soit de responsabilité entière de la Ville et de ses services, et que leur sécurité ne soit pas assurée par des compagnies privées.

Publié le

17 mai 2016

Auteur-e-s