Rechercher sur le site

Vœu relatif à la disparition de Jean Ferrat

Vœu présenté par Ian Brossat, les élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche

Samedi 13 mars, Jean Ferrat s’est éteint en Ardèche, à l’âge de 79 ans, suscitant une immense émotion.

Né dans la région parisienne, à Vaucresson, habitué des cabarets parisiens des années 50 et 60, il incarna pendant près d’un demi-siècle, une figure exemplaire d’artiste engagé. Une popularité jamais démentie récompensa sa sincérité absolue.

Proche du Parti Communiste Français, fidèle à des valeurs de solidarité et d’égalité, écologiste avant l’heure, Jean Ferrat, dont « la France répondait toujours du nom de Robespierre », fut aussi l’une des voix du peuple de Paris et de son histoire. Notamment celle de La Commune dont il fit une chanson.

Chanteur populaire et homme engagé, Jean Ferrat sut marier admirablement poème et manifeste, chanson politique et sentimentale, révolte et idéal. Sa stature d’exception commande un hommage exceptionnel.

C’est pourquoi, sur proposition du Groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris émet le vœu qu’un lieu soit dans les délais les plus brefs dédié à la mémoire de Jean Ferrat.

Publié le

31 mars 2010