Rechercher sur le site

Voeu relatif à la mise en place d’une table ronde et à l’élaboration d’un schéma régional d’accompagnement des migrants intra-européens

Vœu présenté par Danielle Simonnet, Aline Arrouze, le Groupe Communiste et élu-e-s du Parti de Gauche

Considérant qu’en Ile-de-France vivent 10000 des 2000 ressortissants Roms en France, des familles originaires d’Etats membres de l’Union Européenne, dans des conditions de misère extrême, indignes de notre pays,

Considérant que les expulsions et les destructions des bidonvilles et squats de Roms se poursuivent sans solutions d’hébergement, précarisant les familles et la scolarisation des enfants,

Considérant que la politique discriminatoire de l’Etat n’a fait qu’aggraver la situation de millier de familles contraintes de survivre dans des conditions indigne de la République,

Considérant qu’il est possible de traduire en actes la volonté de mettre en œuvre l’égalité des droits pour tous : droit au logement, mais aussi droit au travail, droit à l’éducation, droit à la dignité,

Considérant que seule la puissance publique peut organiser les dispositifs d’habitat à vocation sociale (hébergement, logements adaptés et logement social) et d’accompagnement social en direction des personnes et des familles en grande difficulté (périmètre en particulier du dispositif d’Accueil, d’Hébergement et d’Insertion, AHI).

Considérant que les élu-e-s locaux ne peuvent assumer seuls les situations de grande précarité et d’urgence dans lesquelles se trouvent les familles,

Sur proposition de Danielle Simonnet, Aline Arrouze, du groupe Communiste et des élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris émet le vœu que la Ville de Paris :

- réitère avec force auprès du représentant de l’Etat régional et auprès de la Région la demande de réunion en urgence d’une table ronde régionale sur la situation des populations Roms en Ile-de-France rassemblant l’Etat, les collectivités locales, des représentants des familles et des associations pour la mise en place de solutions concrètes, dignes, pérennes et équitablement réparties sur le territoire francilien.

- demande qu’à l’occasion de cette table ronde, soit examinées les conditions d’élaboration d’un schéma régional d’accueil, d’orientation et d’accompagnement des migrants intra-européens.

Publié le

11 juin 2013

Auteur-e-s