Rechercher sur le site

Voeu relatif à la préemption des appartements de l’immeuble sis 166, quai de Jemmapes

Vœu présenté par Alain Lhostis, le groupe Communiste et élus du Parti de gauche

L’immeuble du 166, quai de Jemmapes a été vendu en bloc en 2012 par la société GECINA à une filiale de BNP Paribas.

Cette dernière a décidé de mettre en vente, à la découpe, cet immeuble.

La majorité des locataires des 166/172, quai de Jemmapes, a souhaité la préemption de l’immeuble par la ville. Le conseil du 10ème arrondissement et le conseil de Paris ont émis plusieurs vœux, allant pour partie dans ce sens notamment celui voté lors de la séance du conseil de Paris des 25 et 26 mars 2013 qui demandait que la Ville de Paris étudie la préemption des logements non-acquis par les locataires.

La démarche de la BNP est purement spéculative, comme en atteste les prix de vente annoncés, au regard du prix global d’acquisition il y a une année par cette banque. Un comportement qui va à l’inverse des investissements nécessaires pour résoudre la crise du logement à Paris, et y garantir le droit au logement partout et pour tous.

Pour ces motifs, sur proposition d’Alain Lhostis, du groupe Communiste et élus du Parti de gauche, le Conseil de Paris émet le vœu que :

-  Le Maire de Paris décide la préemption systématique des appartements mis en vente de l’immeuble sis 166, quai de Jemmapes ;

Publié le

14 juin 2013

Auteur-e-s