Rechercher sur le site

Vœu relatif à la rentrée scolaire 2016

Sur proposition de Nicolas Bonnet-Oulaldj, Emmanuelle Becker et des élu-e-s du groupe Communiste-Front de Gauche

Considérant l’attachement de la municipalité parisienne à la garantie des meilleures conditions d’apprentissage et d’enseignement pour le service public de l’éducation sur son territoire ;

Considérant que les suppressions de 87 classes annoncées pour 22 ouvertures pour la rentrée scolaire 2016 à Paris ;

Considérant que ces suppressions de classe soulèvent de fortes inquiétudes dans la communauté éducative parisienne ;

Considérant les fortes mobilisations des organisations d’enseignants et de parents d’élèves pour que de nouvelles classes soient ouvertes à la rentrée 2016, et ainsi répondre aux besoins réels constatés par l’ensemble de la communauté éducative ;

Considérant que le problème initial reste la baisse de la dotation financière au rectorat de Paris, devant par la suite composer avec cette réduction d’effectifs ;

Considérant que l’argument d’anticipation de la baisse démographique ne saurait justifier une baisse d’effectifs des enseignants à Paris, car le décalage entre les besoins des écoles et les effectifs mis en place pour y répondre à Paris est démontré depuis de nombreuses années par les enseignants, les parents d’élèves et les élus locaux ;

Considérant que ces suppressions de classe occasionneraient, dans certaines écoles, l’aménagement de classes de double niveau ;

Sur proposition de Nicolas Bonnet Oulaldj, d’Emmanuelle Becker et des élu-e-s du groupe Communiste – Front de Gauche, le Conseil de Paris émet le vœu :

  • Que la Maire de Paris interpelle le gouvernement pour donner au rectorat de Paris des moyens supplémentaires, lui permettant de répondre aux besoins du service public de l’éducation à Paris ;

Version PDF