Rechercher sur le site

Voeu relatif à la répression du mouvement social contre la fermeture de l’Hôtel-Dieu

Vœu présenté par Ian Brossat, Danielle Simonnet, le groupe Communiste et élus du Parti de gauche en séance du Conseil de Paris du 14 octobre 2013

Considérant l’assignation de trois salariés, militants syndicalistes, de l’Assistance publique Hôpitaux de Paris (AP-HP) et de deux organisations représentatives du personnel de l’Hôtel-Dieu – Usap-CGT et Sud-Santé – par la direction de l’AP-HP devant le Tribunal administratif, le 15 novembre prochain ;

Considérant que cette démarche participe de la judiciarisation et criminalisation de l’action syndicale ;

Considérant que le chef du SMUR, le médecin urgentiste Gerald Kierzek, a été démis de ses fonctions le 10 juillet 2013 à la suite de son engagement contre la fermeture des urgences de l’Hôtel Dieu ;

Considérant la très forte mobilisation des patients, du personnel, des représentants du personnel et d’élus du Conseil de Paris pour la sauvegarde du service des urgences de l’Hôtel-Dieu ;

Considérant le courrier adressé à Mireille Faugère, fin octobre 2012, par le Maire de Paris, dans lequel il exprime son attachement aux urgences et à leur pérennité sur le site de l’Hôtel-Dieu ;
Considérant que les locaux de l’Hôtel-Dieu n’ont fait l’objet d’aucune dégradation ;

Le Conseil de Paris, sur proposition de Ian Brossat, Danielle Simonnet, du groupe Communiste et élus du Parti de gauche, demande à la direction de l’AP-HP :

-  de retirer l’assignation devant le Tribunal administratif, le 15 novembre prochain, visant trois salariés de l’AP-HP, militants syndicalistes, et deux organisations représentatives du personnel de l’Hôtel-Dieu – Usap-CGT et Sud-Santé ;

-  de réintégrer Gérald Kierzek dans ses fonctions de chef du SMUR.

Cliquez sur le lien ci-dessous pour afficher le voeu de l’exécutif adopté

PDF - 989.3 ko
Voeu de l’exécutif relatif à l’Hôtel-Dieu

Publié le

14 octobre 2013

Auteur-e-s