Rechercher sur le site

Voeu relatif à la sécurisation des boîtes de réseau de type diphasé

Voeu déposé par Ian Brossat, le Groupe PCF - PG en séance du Conseil de Paris le 11 février 2013.

Considérant que Paris compte 3000 boîtes réseaux installées dans les années 1950, qui n’ont plus d’utilité aujourd’hui, et présentent par manque d’entretien un grave danger d’explosion pour les populations et les salariés ;

Considérant l’implantation de ces boîtiers sous les trottoirs parisiens et les nombreux accidents qui se sont multipliés au cours des dernières années ;

Considérant les vœu adopté en mai 2009 et février 2010 par le Conseil de Paris demandant à ErDF d’accélérer le rythme de suppression de ces boîtiers, à la suite d’une explosion survenue à l’angle de la rue Binet de l’avenue de la Porte Montmartre dans le 18ème arrondissement le 23 avril 2009 et à la mort d’un doberman le 9 janvier 2010 rue Rebeval dans le 19ème arrondissement ;

Considérant un nouvel accident grave survenu le 27 janvier 2013, en raison de la présence de ces boîtiers sous les trottoirs, et au cours duquel un chien est mort électrocuté suite à une importante décharge électrique rue des Pyrénées dans le 20ème arrondissement ;

Considérant qu’en septembre 2010, ErDF a transmis une communication aux élus du Conseil de Paris, dans laquelle il était stipulé explicitement l’objectif de suppression totale des boîtiers électriques de trottoirs diphasés à Paris « au plus tard fin 2011 »

Considérant qu’il existe des solutions permettant de sécuriser ces boîtes de réseaux en attendant leur suppression programmée, en y injectant de la matière isolante ;

Sur proposition de Ian Brossat, des élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris demande au Maire de Paris de s’adresser une nouvelle fois au Directeur du Réseau Electricité Paris afin qu’il mette en œuvre tous les moyens permettant de sécuriser ces boîtes de réseaux et de les supprimer dans les plus brefs délais.

Publié le

12 février 2013

Auteur-e-s