Rechercher sur le site

Vœu relatif à la situation du collège Camille Claudel dans le 13e arrondissement

Vœu présenté par Emmanuelle BECKER, les élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche

Les parents d’élèves et les enseignants du collège Camille Claudel dans le 13e arrondissement sont actuellement mobilisés contre une baisse de 54 heures de la Dotation Horaire Globale pour la rentrée 2010. Une réduction similaire est d’ores et déjà prévue pour la rentrée de 2011. Soit une amputation de 15 % de la D.H.G.

Une journée « collège mort » a été organisée le mardi 16 février avec succès : aucun parent n’a envoyé son enfant en classe ce jour-là. Plus de 400 pétitions ont été signées par les parents en 48 heures, preuve que le mécontentement est général pour ce collège qui compte un peu plus de 500 élèves.

Le Rectorat maintenant sa position, une seconde journée « collège mort » a été décidée pour le mercredi 24 mars, au lendemain de la grève suivie par les enseignants de Camille Claudel à plus de 80%.

Cette baisse de la D.H.G se traduit pour cet établissement, classé Z.E.P et Zone sensible, par une dégradation inacceptable de la prise en charge des élèves, par la suppression d’heures de soutien nécessaires, par la déstructuration des nombreux projets pédagogiques engagés. La situation est d’autant plus alarmante que des postes de surveillants sont également menacés.

Pour ces motifs, sur proposition d’Emmanuelle BECKER, des élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris demande au Maire de Paris d’intervenir auprès du Recteur de l’Académie de Paris afin d’obtenir le rétablissement des heures de dotation horaire globale au collège Camille Claudel dans le 13e arrondissement.

Publié le

31 mars 2010