Rechercher sur le site

Voeu relatif à la valorisation des agents travaillant sur les équipements sportifs de la ville le dimanche

Sur proposition de Nicolas Bonnet Oulaldj, Sergio Tinti et des élu-e-s du groupe Communiste-Front de Gauche

Considérant qu’à Paris, 10 000 agents municipaux sont concernés par le travail du dimanche et qu’ils ne touchent pas la même indemnité ;

Considérant que depuis le 23 février 2014, les agents de la direction de la jeunesse et des sports de la Ville de Paris, à l’initiative de l’intersyndicale CGT-FO-SUPAP-SUD, sont en grève tous les dimanches afin d’obtenir une revalorisation de leur prime dominicale ;

Considérant que cette revendication s’appuie sur le traitement des agents de la direction de l’action culturelle qui perçoivent une prime dominicale de 100 euros pour un travail de 5 heures dans les bibliothèques ;

Considérant la demande de revalorisation de la prime dominicale à hauteur de 180€ , une somme dérisoire de 18€ en Indemnité d’Administration et de Technicité a été proposée ;

Considérant les lourdes conséquences sur l’ouverture des équipements sportifs compte tenu des contraintes légales en matière d’encadrement et de sécurité et l’élargissement du mouvement de grève aux samedis ;

Considérant que dans la dernière période certains agents ont été déplacés dans des établissements où ils n’étaient pas affectés officiellement, sans un avis du CHSCT et du CT ;

Considérant que les agents de la DJS jouent un rôle essentiel dans la sécurité et la prévention de la violence dans les équipements sportifs ;

Considérant que la Ville dans son contrat de sécurité et de prévention entend intensifier l’intervention de la DPP et/ou des agents des forces de l’ordre en cas d’incident et adopter la systématisation des plaintes pour dégradation des équipements ou des agressions à l’égard des agents municipaux ;

Considérant la volonté de la ville de mettre en place de nouveaux créneaux d’animation ;

Sur proposition de Nicolas Bonnet Oulaldj, de Sergio Tinti et des élus du groupe Communiste Front de Gauche, le Conseil de Paris émet le vœu que :

-  La ville de Paris reprendre les discussions avec l’intersyndicale, en tenant compte des revendications du personnel de la DJS, dans une logique d’équité de traitement entre les différentes Directions de la Ville, afin qu’une sortie vers le haut soit apportée à ce conflit.

-  La ville étudie l’augmentation du nombre des agents sur les sites pour une meilleure sécurisation avec une présence humaine accrue gage de stabilité et de bon fonctionnement ;

-  L’affectation singulière des agents soit sur un équipement et non sur un secteur.