Rechercher sur le site

Voeu relatif à la vente d’immeubles parisiens par la société GECINA

Voeu présenté par Ian BROSSAT, Alain LHOSTIS, Catherine VIEU-CHARIER,
Alexis CORBIERE, Emmanuelle BECKER, Jean VUILLERMOZ, Pierre MANSAT et Danielle SIMONNET et les élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, relatif à la vente d’immeubles parisiens par la Société Gecina

Considérant que la société Gecina souhaite vendre en bloc plusieurs immeubles de son parc immobilier, situés dans les 10ème, 12ème, 13ème, 15ème, 16ème, 18ème, 19ème, 20ème arrondissements ;

Considérant qu’en 2003 la société Gecina avait déjà vendu 100 immeubles parisiens, soit 3200 appartements, à la société américaine Westbrook qui les avait revendus appartement par appartement ;

Considérant que les futurs acquéreurs des ces biens puissent avoir pour même ambition de vendre ces immeubles à la « découpe » ;

Considérant le risque pour les locataires d’environ 2300 logements, faute des moyens nécessaires pour les racheter, d’avoir à quitter leurs appartements ;

Considérant la nécessité de protéger immédiatement et de manière réelle les locataires parmi les plus faibles et fragiles et, plus généralement, tous les habitants qui, pour beaucoup, vivent depuis longtemps dans ces immeubles et ont construit leur vie autours de ceux-ci ;

Sur proposition de Ian BROSSAT, Alain LHOSTIS, Catherine VIEU-CHARIER, Alexis CORBIERE, Emmanuelle BECKER, Jean VUILLERMOZ, Pierre MANSAT et Danielle SIMONNET, des élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris émet le vœu que la Ville de Paris :

-  Ouvre des négociations auprès de la société Gecina pour qu’une solution soit trouvée, garantissant aux locataires le maintien dans les lieux dans des conditions satisfaisantes (soit que l’intégralité des baux soit prorogée et / ou renouvelée pour une durée maximale ; soit que la Ville de Paris puisse préempter l’immeuble concerné ; soit que l’immeuble puisse être repris par un bailleur public) ;

-  Réunisse le Comité de veille sur les ventes à la découpe.

Publié le

12 février 2012

Auteur-e-s