Rechercher sur le site

Vœu relatif au « Grand Parquet »

Conseil de Paris
Séance des 26, 27 et 28 mai 2015

Présenté par Raphaelle Primet, Danièle Premel, Nicolas Bonnet-Oulaldj et les élu-es du groupe communiste-Front de Gauche

Considérant la création en 2005 du théâtre « Le Grand Parquet » par l’association « Les Métamorphoses Singulières »,

Considérant qu’en 2012, « Le Grand Parquet » a du déménager de son implantation initiale rue du Département pour assurer le bon déroulement des travaux de la Halle Pajol et a été réimplantée rue d’Aubervilliers dans un quartier mal pourvu en équipements culturels et artistiques ;

Considérant les multiples alertes émises par l’association gestionnaire du théâtre dès janvier 2013 relatives aux difficultés inhérentes à la nouvelle implantation, notamment en matière de sécurité « des biens et des personnes », s’étant manifestées à l’occasion d’agressions physiques de membres du personnel et de dégradations allant jusqu’à une tentative d’incendie volontaire en décembre 2012 ;

Considérant que l’association gestionnaire a pris à sa charge les coûts d’étude d’amélioration des conditions de sécurité du site dont les résultats ont été partagé avec la Ville de Paris ;

Considérant que, malgré ces difficultés, « Le Grand Parquet » a continué de remplir sa mission d’offre artistique exigeante et diversifiée comme en atteste l’augmentation de fréquentation de 30% sur la saison en cours ;

Considérant la bonne implantation de l’établissement dans le quartier qui s’expriment notamment au travers des relations établies avec les établissements scolaires locaux, de la maternelle au lycée, des interventions menées dans le cadre de l’ARE, de sa collaboration avec l’OCCE mais aussi avec les associations de locataires, les conseils de quartiers, les commerçants et les riverains ;

Considérant que l’exploitation de ce théâtre est équilibrée, à l’exception d’un « déficit structurel » de 30 000 euros dû au coût du déménagement de la rue du département à la rue d’Aubervilliers, non entièrement compensé par les subventions d’équipement correspondantes ;

Considérant que l’association a été informé le 5 mars dernier de la décision de la Ville de Paris, prise sans concertation préalable, de confier la gestion de la salle au théâtre de la Villette et d’interrompre la subvention à l’association « Les Métamorphoses Singulières » à compter du 31 août 2015 ce qui prive l’association de tout concours bancaire alors que la programmation de la saison suivante est déjà largement entamée ;

Considérant que 4 emplois en équivalent temps plein dépendent directement de l’exploitation de cette salle de spectacle ;

Sur proposition de Raphaelle Primet, Danièle Premel, Nicolas Bonnet-Oulaldj et des élu-es du groupe communiste-Front de Gauche, le conseil de Paris émet le voeu que la Ville de Paris suspende sa décision afin qu’une alternative concertée avec l’équipe du lieu, les habitants et les mairies d’arrondissement concernées puissent émerger dans les meilleurs délais.