Rechercher sur le site

Vœu relatif au budget consacré aux transports scolaires pour les écoles maternelles de la ville

Vœu présenté en séance du conseil de Paris des 13,14 et 15 avril 2015

Emmanuelle Becker intervient pour le maintient du financement des cars scolaires pour permettre à chaque de participer aux sorties scolaires dans les meilleures conditions

  • Un vœu de l’exécutif reprenant une partie de nos exigences a été adopté par la majorité du conseil de Paris

Considérant que l’égalité de traitement des parisiens est une condition nécessaire au vivre ensemble.

Considérant la décision prise par la ville de Paris de limiter l’utilisation des cars pour les sorties scolaires aux écoles maternelles intégrées au réseau d’éducation prioritaire et aux destinations n’étant pas accessibles par les transports en commun.

Considérant qu’emprunter les transports en commun représentent des risques pour la sécurité lié au plan Vigipirate, des jeunes enfants et un coût prohibitif, notamment pour les écoles hors REP qui ne bénéficient pas de la hausse de la dotation consacrée au paiement des titres de transport,

Considérant qu’il est difficile de définir les lieux qui sont ou non accessibles en utilisant les transports en commun car certains trajets (avec beaucoup de correspondances) et certains types de transports en commun sont difficiles à emprunter avec un groupe de jeunes enfants,

Considérant que l’absence de possibilité d’accès à des cars scolaires peut par conséquent être un frein important à la mise en place de sorties scolaires culturelles, scientifiques ou sportives, qui sont essentielles pour le développement intellectuel des jeunes enfants et font parties intégrantes du cursus éducatif,

Considérant que, même si les écoles situées en éducation prioritaire doivent recevoir des moyens financiers et humains conséquents pour pouvoir traiter leurs problématiques spécifiques, tou-te-s les petit-e-s parisien-ne-s doivent pouvoir bénéficier de sorties scolaires,

Considérant que la lutte contre la pollution, qui est un objectif louable, ne doit cependant pas se mettre en place au détriment d’une priorité comme l’éducation,

Sur proposition de Nicolas Bonnet-Oulaldj, d’Emmanuelle Becker et des élu-e-s communistes-Front de Gauche, le conseil de Paris émet le vœu que la Ville de Paris :

  • Ne limite pas l’utilisation des cars pour les sorties scolaires aux écoles maternelles situées en réseau d’éducation prioritaire
  • Réévalue à la hausse le budget de la DASCO pour le budget supplémentaire 2015, afin que les budgets alloués à l’ensemble des écoles maternelles de Paris pour les cars scolaires soient également revus à la hausse.

Publié le

13 avril 2015

Auteur-e-s