Rechercher sur le site

Voeu relatif au dispositif parisien d’apprentissage de la natation en milieu scolaire

Voeu déposé par Sergio Tinti, Nicolas Bonnet Oulaldj et les élu(e)s du groupe Communiste-Front de Gauche

Considérant que « le savoir nager » est inscrit comme l’un des savoirs obligatoire pour les citoyens et qu’il en est de la responsabilité de l’état et par voie de conséquence du conseil départemental et de la municipalité ;
Considérant qu’aux termes de la circulaire n°2011-090 en date du 7 juillet 2011 : « apprendre à nager à tous les élèves est une priorité nationale, inscrite dans le socle commun de connaissances et de compétences ».
Considérant le plan « Nager à Paris » établi sur la période 2015-2020 ;
Considérant sa volonté de réaffirmer la priorité donnée à la natation et l’objectif affiché de parvenir à un taux de « savoir nager » de 75% à l’entrée des enfants en CM2 et de 100% à leur entrée au collège ;
Considérant que malgré un taux global supérieur à la moyenne nationale, il persiste des inégalités dans le taux de « savoir nager » entre les différents territoires de Paris ;
Considérant la loi du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République, et la réforme du collège qui en découle ;
Considérant le cycle 3 de l’enseignement, aux termes duquel figure l’objectif du « savoir nager » s’achève à la fin de la 6ème ;
Considérant l’évolution des programmes scolaires, et la liaison renforcée entre le primaire et le secondaire ;
Considérant l’absence concertation entre les professeurs de la ville et les maîtres nageurs, et les professeurs d’éducation physique et sportive au collège ;
Considérant le rôle primordial des professeurs d’éducation physique et sportive dans l’apprentissage de la natation ;
Considérant le manque de créneaux de natation attribués aux collèges parisiens ;
Groupe Communiste-Front de Gauche
Considérant les importantes avancées dans les relations entre la ville et le rectorat de Paris, notamment en vue de la mise à disposition des équipements sportifs scolaires aux clubs et associations ;
Sur proposition de Nicolas Bonnet Oulaldj, de Sergio Tinti et des élu(e)s du groupe Communiste-Front de Gauche, conformément à la loi et aux objectifs du « savoir nager », le Conseil de Paris émet le voeu que :
- Un bilan du savoir nager (selon la définition du nouveau texte voté au CSE en juin 2015) sera réalisé à Paris pour les enfants à la sortie du CM2, à la fin de la 6ème et à la fin de la 3ème.
- Ce bilan sera communiqué aux conseillers de Paris et aux membres du conseil départemental de l’éducation nationale (CDEN) tous les ans, afin d’ouvrir les créneaux adéquats à l’accueil obligatoire jusqu’en 6eme des non-nageurs.
- Les temps de formations pour l’ensemble des acteurs du savoir nager sur la ville, Des professeurs de la ville et des maîtres-nageurs soient élargis aux professeurs d’éducation physique et sportive au collège.
- Soit mise en place la remise d’un « passeport de la natation » à chaque écolier, attestant de son niveau de « savoir nager » soit effectuée en fin de 6ème lui donnant un droit d’accès d’un an à la piscine et les coordonnées des clubs de natation de la ville.