Rechercher sur le site

Voeu relatif au droit de militer des Parisiens

Voeu retiré.

Considérant l’intervention disproportionnée de sept gardiens de la paix et de cinq agents de sûreté RATP, le 23 mai dernier, pour trois affiches collées au scotch à l’extérieur de la station de métro Crimée, et l’accueil courtois qui leur a été fait par une dizaine de militants Front de gauche en campagne dans la 17e circonscription ;

Considérant qu’aucune infraction n’a été relevée – et que pourtant l’un de ces militants est aujourd’hui poursuivi pour « propagande, pétition, distribution de tracts ou prospectus, sans autorisation » ;

Considérant qu’en dépit de courriers et d’explications adressées par l’intéressé et par le candidat de la 17e circonscription, Ian Brossat, la RATP ne s’est pas donné la peine de répondre mais continue d’envoyer des lettres de relances ;

Considérant que cet excès de zèle devrait conduire en toute logique la RATP à poursuivre l’ensemble des candidats parisiens aux dernières élections législatives qui ont fait campagne à proximité d’une station de métro – et qu’elle a mieux à faire ;

Considérant qu’il importe de se réjouir de l’engagement des habitants de notre ville, et qu’il faut défendre leur droit de militer et d’exprimer leurs opinions ;

Sur proposition de Ian Brossat et du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris demande au Président de la RATP de faire cesser ces poursuites.

Publié le

19 juillet 2012

Auteur-e-s