Rechercher sur le site

Vœu relatif au financement du projet d’accueil de nuit « Bas seuil » dans le 11ème arrondissement

Vœu présenté par Hélène Bidard, les élus du groupe Communiste et élus du Parti de gauche

Considérant que malgré l’implication croissante de la Ville de Paris dans la lutte contre la grande exclusion, celle-ci relève de la compétence de l’Etat ;

Considérant que les équipes de rue ou maraudes, en se donnant l’objectif de sortir de la rue les personnes sans domicile fixe, assurent, de fait, une mission de service public pour le compte de l’Etat ;

Considérant que malgré les engagements pris par ce dernier, le nombre de places disponibles, en Ile de France, dans des structures d’hébergements pérennes comme les Centres d’Hébergements et de Réinsertion Sociale (CHRS) ou les Centres d’Hébergement de Stabilisation (CHS) demeure insuffisant ;

Considérant que de nombreuses personnes sans domicile fixe refusent, pour des raisons de promiscuité, de sécurité ou liées à leur propre parcours personnel, de se rendre dans les centres d’hébergement d’urgence, même en période de grand froid ;

Considérant que la grande majorité des personnes sans domicile fixe qui refusent de se rendre dans les centres d’hébergement d’urgence sont connues des acteurs de terrain et, en particulier, des équipes de rue ou maraudes ;

Considérant que ces équipes de rue ou maraudes ont, le plus souvent, tissé des liens de confiance avec ces personnes et se disent en capacité de les convaincre de se rendre dans des structures d’accueil « bas seuil », moins contraignantes que les centres d’hébergement d’urgence ;

Considérant que la population sans domicile fixe « vivant » dans le 11ème et les arrondissements limitrophes et refusant de se rendre dans les centres d’hébergement d’urgence est importante ;

Considérant que la création d’une structure d’accueil « bas seuil » serait, selon les acteurs de terrain, une réponse pertinente pour permettre d’engager, dans de bonnes conditions, un travail social avec ces personnes ;

Considérant que le Centre d’Action Social Protestant (CASP) a proposé, dans le cadre de réunions de travail en mairie du 11ème arrondissement, un projet d’accueil de nuit dont l’objectif est justement de permettre à des personnes de renouer des liens sociaux et d’entamer, si possible, un parcours de réinsertion ;

Considérant que ce projet a suscité l’adhésion des équipes de rue ou maraudes qui viennent en aide aux personnes sans domicile fixe « vivant » dans le 11ème arrondissement ou dans les arrondissement limitrophes ;

Considérant que le CASP à déposé avec le soutien de la Ville de Paris et la Mairie du 11ème, une demande de financement auprès de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Hébergement et du Logement (DRIHL) ;

Considérant que cette demande de financement demeure, à ce jour, sans réponse alors même qu’elle se justifie pleinement pour les raisons exposées ci-dessus ;

Sur proposition d’Hélène Bidard, des élus du Groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris émet le vœu :

Que le Maire de Paris fasse toutes les démarches nécessaires auprès de la Direction Régionale et Interdépartementale de l’Hébergement et du Logement (DRIHL) pour obtenir de celle-ci le financement de ce projet d’accueil de nuit.

Publié le

16 décembre 2010