Rechercher sur le site

Voeu relatif au lycée professionnel Théophile Gautier (12è)

Vœu présenté par Alexis Corbière,
Le Groupe Communiste et élus du parti de Gauche

Relatif au Lycée professionnel Théophile Gautier

Depuis le début de l’année scolaire 2012 / 2013, les personnels, les enseignants et les élèves du Lycée professionnel municipal Théophile Gautier (49, rue de Charenton, Paris 12e) ont dû faire face à de nombreuses difficultés pour travailler sereinement, difficultés principalement causées par un manque de moyens.

Ainsi, en conséquence des nombreuses suppressions de postes qui se sont succédés rentrée après rentrée, cet établissement accueillant près de 500 élèves, ne disposait pas d‘une infirmière à plein temps, n’avait pas de médecin scolaire (si ce n’est ce partageant entre 12 établissements parisiens), pas d’assistante sociale (absence due à un congés maternité non remplacé), manquait d’un poste de CPE, de secrétaire, de professeur d’espagnol, et d’un poste de surveillant pérenne.

Dans ce contexte difficile, divers incidents (violences, insultes et menaces verbales) ont provoqué la mobilisation de la majorité des enseignants et des personnels la dernière semaine de septembre. Ils ont cessé de travailler, en considérant qu’ils étaient en danger ainsi que leurs élèves, et qu’ils exerçaient ainsi leur « droit de retrait » en attendant que leurs conditions de travail s’améliorent.

Les personnels mobilisés ont été successivement reçus par le Directeur d’Académie, l’Adjointe au Maire de Paris en charge de la réussite scolaire et le Directeur d’académie en charge du second degré. En revanche, personne au Ministère de l’Education nationale n’a voulu recevoir de délégation de l’établissement qui lui avait pourtant demandé audience.

Au terme de ces différentes rencontres et de la venue de représentant du CHSCT, le Rectorat a débloqué un poste de secrétaire, de professeur d’espagnol, d’un mi-temps supplémentaire pour une infirmière scolaire, de deux postes contrats aidés afin de répondre au manque de surveillants et de 3 heures supplémentaires d’EPS.

Au vu de ces éléments, les personnels ont repris leur travail mais considèrent toujours qu’une partie significative de leurs revendications n’ont pas été satisfaites.

Pour ces raisons, sur proposition d’Alexis Corbière, du groupe Communiste et élus du parti de gauche, le Conseil de Paris :

- demande au Maire de Paris d’intervenir auprès du Ministre de l’Education nationale pour que le lycée Théophile Gautier dispose au plus vite d’un médecin scolaire, d’une assistante sociale et d’un 3e poste de CPE.

- exprime sa solidarité totale avec l’ensemble des personnels et des élèves, et particulièrement ceux qui ont subit des actes de violences.

Publié le

16 octobre 2012

Auteur-e-s