Rechercher sur le site

Vœu relatif au malaise de la Culture

Vœu présenté par Aline Arrouze, les élus du groupe Communiste et élus du Parti de gauche

Considérant que la phase 1 de la Révision Générale des Politiques Publiques (RGPP) et les suppressions drastiques d’emplois publics qui l’ont accompagnée ont déjà très durement frappé l’administration centrale et les grandes directions du ministère de la Culture ;

Considérant que la mise en œuvre actuelle de la phase 2 de la RGPP par le ministère de la Culture se traduira une nouvelle fois par des suppressions de postes et de directions entières, sous prétexte de maigres économies et dans le seul but de faire stagner ou régresser des financements déjà insuffisants ;

Considérant que le principe de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux dans le cadre de la RGPP se traduirait par une dégradation des conditions de travail des personnels et de l’accueil des usagers des établissements culturels ;

Considérant que cette dégradation de la situation de ces établissements et de leurs personnels touche particulièrement Paris, compte tenu du grand nombre d’établissements culturels qui s’y trouvent ;

Considérant la réforme à venir des collectivités territoriales qui assurent près de 70% du financement public de la culture, notamment celui du spectacle vivant, du cinéma ou de l’animation culturelle, et la menace qui pèse sur leurs ressources ;

Considérant les mouvements de grève massifs des personnels de ces établissements, et la manifestation de grande ampleur prévue le lundi 29 mars à Paris ;

Considérant qu’en période de crise, l’Etat fait le choix d’une destruction massive et injustifiable d’emplois ;

Sur proposition d’Aline Arrouze, des élus du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris demande au Maire de Paris d’intervenir auprès du Ministre de la Culture afin qu’il prenne position en ce qui concerne la crise sans précédent qui menace les politiques culturelles, et qu’il défende leur avenir, celui des institutions concernées et de leurs personnels.

Publié le

31 mars 2010