Rechercher sur le site

Vœu relatif au renforcement du budget participatif

Sur proposition de Nicolas Bonnet Oulaldj, de Danièle Premel, de Jean-Noël Aqua, de Fanny Gaillanne et des élu-e-s du groupe Communiste Front de Gauche

Vœu attaché à la délibération « 2016 DDCT 25 »
Retrouvez la délibération
Retrouvez la charte du budget participatif parisien

Considérant la délibération « 2016 DDCT 25 Modification de la charte du Budget participatif »

Considérant que l’ouverture à la participation des citoyennes et des citoyens d’une partie du budget d’investissement de la ville de Paris est une réelle avancée pour les parisiennes et les parisiens ;

Considérant que le budget participatif contribue à l’appropriation de la ville par les parisiennes et les parisiens, modelant au fil des projets une ville à leur image ;

Considérant le succès du budget participatif parisien depuis sa mise en place ;

Considérant que la création ce dispositif s’inscrit dans une démarche d’ouverture plus grande des décisions de la collectivité aux citoyennes et aux citoyens, qui doit sans cesse chercher des pistes de développement et d’amélioration ;

Considérant qu’il a été constaté que des projets participatifs relèvent de l’entretien des équipements publics de la ville (exemple : rénovation des toilettes dans des écoles …) ;

Considérant que la participation des citoyennes et des citoyens doit prioritairement porter sur l’innovation, et que la rénovation des équipements de la ville de Paris relève de l’investissement « classique » d’une collectivité ;

Considérant que l’apparition de ces projets relevant de l’équipement de la ville donne une nouvelle fonction, un plus au sens de ce qui n’existe pas, à ce budget participatif : un outil d’interpellation des citoyennes et des citoyens sur l’entretien des équipements de la ville ;

Considérant les efforts déployés par la ville pour aider à la formulation et au vote dans le budget participatif (ateliers de participation, de rédaction de propositions…) ;

Considérant la décision de la ville de Paris, dans sa volonté de rééquilibrage de l’investissement au profit des quartiers populaires, de flécher 30% des investissements du Budget participatif en direction des quartiers relevant de la politique de la ville ;

Considérant que ces moyens financiers supplémentaires nécessitent des moyens humains conséquents, afin que les agents des services de la politique de la Ville puissent travailler sereinement sur le budget participatif, et accompagner les associations et les habitants à élaborer les projets dans les quartiers populaires et faire en sorte que ne soient pas privilégiés ceux qui sont rompus à l’utilisation de la plateforme internet ;

Sur proposition de Nicolas Bonnet Oulaldj, de Danièle Premel, de Jean-Noël Aqua, de Fanny Gaillanne et des élu-e-s du groupe Communiste Front de Gauche, le conseil de paris émet le vœu :

  • Que les projets déposés et retenus par les parisiennes et les parisiens relevant de l’entretien des équipements de la ville soient retirés de l’enveloppe destinée au budget participatif, et fassent l’objet d’un amendement spécifique au Budget de la Ville de Paris, dit « amendement citoyen », pour être intégrés au budget d’investissement général de la Ville ;
  • Que des moyens humains supplémentaires soient alloués à la mission politique de la ville pour pouvoir porter avec efficacité le travail autour du budget participatif.