Rechercher sur le site

Vœu relatif au soutien aux réfugiés kurdes

Présenté par Nicolas Bonnet-Oulaldj, Raphaelle Primet et les élu-es du groupe Communiste - Front de Gauche en séance des 20, 21 et 22 octobre 2014

Considérant l’engagement de la France au plan humanitaire dans le soutien au peuple irakien et kurde dans leur résistance aux extrémistes de Daesh ;

Considérant la tradition de solidarité de la ville de Paris face à des conflits graves ayant des conséquences humanitaires importantes ;

Considérant l’aide de la ville de paris déjà apportée à des associations humanitaires intervenant sur le territoire Kurde Irakien ;

Considérant la situation d’extrême urgence dans laquelle se trouvent les populations civiles kurdes d’Irak et de Syrie qui fuient, par centaines de milliers, les combats et les atrocités commises par les djihadistes qui combattent aujourd’hui les forces kurdes autour de la ville de Kobane au Kurdistan syrien près de la frontière turque ;

Considérant que plusieurs villes turques (Sirnak, Dyarbakir, Mardin, Batman, Siirt) sont les seules à faire face à l’urgence et à prendre en charge l’accueil des réfugiés ;

Considérant que ces villes déjà dépourvues de moyens rencontrent d’énormes difficultés pour subvenir aux besoins multiples des populations réfugiées ;

Considérant l’appel urgent lancé par l’association « Le Croissant Rouge du Kurdistan » pour solliciter l’aide des communes et collectivités de France ;

Sur proposition de Nicolas Bonnet-Oulaldj, Raphaelle Primet et les élu-es du groupe Communiste - Front de Gauche demande à ce qu’une aide de 50 000 euros soit octroyée au Croissant rouge du Kurdistan qui intervient dans les communes sus citées.

Ce vœu a été retiré au profit d’une délibération d’urgence apportant soutien à plusieurs associations d’aide humanitaire

Publié le

20 octobre 2014

Auteur-e-s