Rechercher sur le site

Vœu relatif aux conditions salariales des modèles des Beaux-Arts de la Ville de Paris

Voeu sur proposition d’Emmanuelle Becker, Marinette Bache, des élus des groupes Communiste et MRC

Considérant la suppression du cornet et le manque à gagner qui en résulte nécessairement pour les modèles vivants des Beaux-Arts ; considérant que le programme des Beaux-Arts nécessite l’emploi régulier de modèles vivants ; considérant leur mobilisation depuis cette date et leurs demandes à être reçus afin de présenter leurs revendications,

Sur proposition d’Emmanuelle Becker, Marinette Bache, des élus des groupes Communiste et MRC, le Conseil de Paris demande au Maire de Paris que les organisations syndicales soient reçues afin d’étudier les revendications salariales des modèles vivants des Beaux-Arts et d’envisager des possibilités de dé précarisation de leur activité.

Le vœu est amendé puis adopté. La rémunération brute horaire des modèles vivant passe de 11,11 euros à 13,30 euros.

Publié le

4 février 2009