Rechercher sur le site

Voeu relatif aux cortèges officiels dans les rues de Paris

Vœu présenté par Ian Brossat, le groupe Communiste et élu-e-s du Parti de Gauche, relatif aux escortes et cortèges officiels dans les rues de Paris

Considérant qu’à Paris, plusieurs centaines de personnes (ministres, parlementaires, hauts fonctionnaires, etc.) bénéficient de dérogations leur permettant de s’affranchir des contraintes de la circulation ;

Considérant que ces cortèges ne répondent ni aux nécessités et ni à l’urgence qui déterminent la conduite des véhicules d’intervention (sapeurs-pompiers, police nationale, SAMU, EDF/GDF) ;

Considérant les dangers d’une multiplication de ces dérogations et des conduites dangereuses qui en découlent, surtout dans des quartiers très passants, à des heures de densité importante du trafic ;

Considérant le récent accident, vendredi 20 janvier 2012, avenue du Général-Leclerc (Paris 14e), au passage de l’escorte de la ministre chargée de l’apprentissage et de la formation professionnelle ;

Considérant les usages à la Ville et au Conseil de Paris s’agissant des déplacements et cortèges officiels, les adjoints au maire n’ayant par exemple aucun régime d’exception, ni passe-droit ;

Considérant enfin les objectifs partagés par l’Etat et la Ville de lutte contre l’insécurité routière, et l’exemplarité nécessaire en la matière des élus du peuple et des représentants de l’Etat ;

Sur proposition de Ian Brossat et des élus du Groupe communiste et élus du parti de gauche, le Conseil de Paris affirme l’égalité de tous dans les rues de la Ville. Il demande au Maire de s’adresser au Ministre de l’Intérieur en ce sens, afin que les dérogations soient drastiquement restreintes à des situations exceptionnelles, justifiées par l’urgence ou la sécurité.

Publié le

7 février 2012

Auteur-e-s