Rechercher sur le site

Vœu relatif aux initiatives du collectif « génération identitaire » dans le métro Parisien

présenté en séance du 20 mai 2014

Considérant les récentes initiatives de prétendue surveillance en groupe des stations de métro Parisiennes, nommées « patrouilles anti-racailles », du collectif « génération identitaire ».

Considérant le fait que seules les polices : nationale, ferroviaire ou municipale sont habilitées dans notre République à assurer la sécurité des usagers dans l’espace public et que des collectifs d’autodéfense ou « milices » manifestement inspirées par l’extrême droite ne peuvent assurer leurs prérogatives.

Considérant que le collectif n’ait eu l’autorisation ni de la RATP, ni de la Préfecture de Police de Paris pour effectuer cette initiative.

Considérant le potentiel trouble à l’ordre public que peuvent générer ces patrouilles.

Considérant les propos à tendance islamophobes tenus dans les initiatives de « génération identitaires », et l’apparent ciblage des actions du collectif sur des critères ethniques.

Considérant le dérangement occasionné pour les usagers du métro par ces initiatives, notamment en période d’heures de pointe.

Sur proposition de Nicolas Bonnet Oulaldj, de Fanny Gaillanne, d’Emmanuelle Becker et des élu-e-s du groupe Communiste-Front de Gauche, le Conseil de Paris émet le vœu que :

La Maire de Paris demande au Préfet de police et à la RATP que si d’aventure de nouvelles « patrouilles anti-racailles » se manifestent, elles soient effectivement passibles de poursuites judiciaires.

La Maire de Paris demande au gouvernement d’avoir une vigilance accrue autour du « collectif génération identitaire ».

Publié le

20 mai 2014

Auteur-e-s