Rechercher sur le site

Voeu relatif aux moyens de l’académie de Paris

Conseil de Paris
Séance du lundi 28 septembre au jeudi 01 octobre 2015

Voeu déposé par Nicolas Bonnet Oulaldj, Emmanuelle Becker et des élu-e-s du groupe Communiste – Front de Gauche

Considérant l’attachement et l’engagement de la municipalité parisienne à garantir les meilleures conditions d’apprentissage et d’enseignement pour le service public de l’éducation sur son territoire ;
Considérant la décision du ministère de l’Education Nationale de supprimer dans la dotation de l’Académie de Paris 29 postes pour la rentrée scolaire 2015, annoncée lors du conseil départemental de l’éducation national (CDEN) de mars 2015, et confirmée en lors du CDEN de juin 2015 ;
Considérant que cette décision se traduit par un grand nombre de suppressions de classes pour cette rentrée scolaire ;
Considérant que de cette décision entraînera également la création d’aucun poste d’enseignant de remplacement, et que cette situation risque de nuire à la continuité de l’enseignement pour les enfants ;
Considérant qu’aucun recrutement supplémentaire dans les réseaux d’aides spécialisées aux élèves en difficulté (Rased) n’a été prévu pour cette année à Paris, et que le dispositif « plus de maîtres que de classes », annoncé comme la nouveauté du projet gouvernemental sur l’école, n’est mis en place qu’avec parcimonie sur notre territoire ;
Considérant les fortes mobilisations des organisations d’enseignants et de parents d’élèves contre ces suppressions de classes annoncées dans un grand nombre d’arrondissements parisiens ;
Considérant les rejets de la proposition du rectorat lors des CDEN d’avril et de juin ;
Considérant le voeu de l’exécutif sur la rentrée scolaire 2015 adopté à l’unanimité du conseil de juin 2015 ;
Considérant que le rapport de l’inspection générale de l’Éducation nationale sur « la grande pauvreté et la réussite scolaire » publié récemment, préconise entre autres la création de nouveaux dispositifs qui nécessiteront des recrutements supplémentaires ;
Considérant que la raison principale de cette décision est une baisse de la dotation allouée au rectorat de Paris, ;
Considérant que le premier pas d’une amélioration des conditions d’enseignement dans les écoles et collèges parisiens passe en premier lieu par une augmentation des moyens alloués à l’académie de Paris, afin que celle-ci réponde aux besoins ;
Sur proposition de Nicolas Bonnet Oulaldj, d’Emmanuelle Becker et des élu-e-s du groupe Communiste – Front de Gauche, le Conseil de Paris émet le voeu :
Groupe Communiste-Front de Gauche
- Que la Maire de Paris interpelle le gouvernement pour demander :
- Que soient accordés à l’académie des moyens supplémentaires, correspondants
aux besoins de la communauté éducative parisienne
- Que le gouvernement accorde pour le prochain budget une dotation capable de
répondre aux besoins de l’éducation à Paris.
- Que ces moyens supplémentaires accordés permettent le renforcement de la
brigade de remplacement, le développement des dispositifs « plus de maîtres que
de classes » et « très petite section » sur le territoire parisien.

Publié le

26 septembre 2015

Auteur-e-s