Rechercher sur le site

Voeu relatif aux salariés des réseaux d’assainissement

Voeu présenté par Ian Brossat, Aline Arrouze et le Groupe PCF-PG

Considérant que les réseaux d’assainissement se sont développés et que les eaux usées sont devenues de plus en plus nocives avec des conséquences des plus néfastes sur la santé de ces travailleurs.

Considérant que cela se traduit par exemple pour les égoutiers de Paris, par une espérance de vie de sept ans inférieure aux autres populations ouvrières ayant le plus faible taux d’espérance de vie et de 17 ans inférieure à la population de référence officielle.

Considérant qu’au vu de cette réalité, les mesures prises par le précédent gouvernement en 2010 lors de la réforme des retraites, qui durcissent les conditions pour accéder à une retraite pleine et entière pour ces travailleurs, paraissent particulièrement injustes.

Considérant qu’à l’heure où le gouvernement travaille à la rédaction d’un décret concernant les retraites, les organisations syndicales de l’assainissement estiment que l’instauration du régime de l’insalubrité pour tous les salariés des réseaux d’assainissement, qu’ils soient du public ou du privé et sous la seule condition d’avoir travaillé dix années au sein de ces réseaux, serait une mesure d’urgence nécessaire visant à contribuer à lutter contre une situation de mort prématurée, indigne de notre pays.

Considérant que cela se traduirait également par la restauration de l’âge d’ouverture des droits au départ en retraite à taux plein dès cinquante ans et la bonification de trois trimestres pour chaque année travaillée dans les réseaux d’assainissement, sans limitation du nombre d’annuités de bonification.

Sur proposition de Ian Brossat, Aline Arrouze, du groupe Communiste et élus du Parti de Gauche, le Conseil de Paris émet le vœu que le Maire de Paris s’adresse à la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé afin de lui demander de prendre en considération, dans le dialogue social qui s’ouvre, ces revendications qui semblent des plus légitimes.

Publié le

26 juin 2012

Auteur-e-s