Rechercher sur le site

intervention Danièle Premel DOB

Madame la Maire, mes chers collègues,

Lorsque nous abordons les questions budgétaires, la première question à se poser est celle des besoins de la population. Quels sont ces besoins ? Comment y répondre de la meilleure manière ? Comment faire en sorte que nos dispositifs soient le plus inclusif et n’oublient personne sur le bas-côté ? Ce sont les lignes directrices qui doivent guider notre action de représentants des citoyens dans ce conseil.

Notre majorité a été élue sur la base de propositions qui se donnent comme objectif de répondre aux préoccupations des parisiennes et des parisiens : rendre le logement accessible à tous, avoir accès à une place en crèche, engager la transition écologique pour ne citer qu’elles.

Dès notre élection, nous avons inscrit ses engagements au cœur du plan d’investissement de mandature. Les besoins étant important, notre plan d’investissement est très ambitieux. Investir 10 milliards d’euros en 5 ans pour créer les logements sociaux et agir en faveur de la mixité sociale. Investir dans les quartiers populaires en améliorant la qualité des espaces publics et en créant des équipements publics. Rappelons-le, lorsque la gauche est arrivée au pouvoir en 2001, ces quartiers avaient été délaissés pendant plusieurs décennies pendant la droite. Aujourd’hui encore nous devons rattraper le retard accumulé à cette époque. Nous sommes également convaincus du fait que ces équipements publics sont d’autant plus utiles aux classes populaires qui vivent dans ces quartiers que l’on retrouve le plus souvent aux périphéries de Paris.

Mais l’élaboration du PIM n’est qu’une étape. C’est bien sa réalisation concrète qui est déterminante et qui nécessite des efforts importants. L’année 2017 sera particulièrement exemplaire à cet égard. Le budget primitif prévoit une dépense effective de 1,7 Milliards d’euros. C’est une dépense beaucoup plus importante que celles des années passées qui traduit l’avancement des projets d’équipements. Je tiens d’ailleurs à féliciter les services de la Ville de Paris qui, depuis deux ans, travaillent d’arrachepied sur ces projets qui vont commencer à sortir de terre dans le courant de l’année. Ces équipements publics seront les premiers à avoir été entièrement conçus durant la mandature, ils sont la concrétisation des engagements pris devant les parisiennes et les parisiens.

Nous savons pouvoir compter sur la capacité de travail des directions de la Ville, sur la qualité des services publics parisiens pour mener à bien les orientations politiques que nous prenons dans cette assemblée. C’est d’autant plus rassurant que nous savons que les efforts vont devoir se poursuivre car les besoins restent importants. Paris reste sous dotée en terme d’équipements sportifs.
Des milliers d’enfants continuent à naitre chaque année à Paris et nous ne pouvons pas nous contenter de répondre seulement à la moitié des demandes de places en crèches des parents.

Le budget primitif pour 2017 devra donc aussi continuer à ouvrir des autorisations de programme pour permettre aux directions de préparer l’avenir, de commencer à se projeter dans l’après 2020. Nous connaissons les rythmes de maturation des projets urbains qui nécessitent de longues années de travail avant de voir le jour. Aussi, il est nécessaire que la majorité et l’exécutif restent très mobilisés pour poursuive le développement des services publics parisiens.

Je vous remercie.

Publié le

10 novembre 2016

Auteur-e-s