Rechercher sur le site

Le Stif vote plus de 680 millions d’investissements pour moderniser les transports franciliens

AFP
02.06.2016

COLLECTIVITÉS-TRANSPORTS
IDF :

PARIS, 1 juin 2016 (AFP) - Le syndicat des transports d’I1e-de-France (Stif) a voté
mercredi plus de 680 millions d’euros d’investissements pour développer et moderniser
le réseau francilien, dont la poursuite des travaux du prolongement de la ligne de métro
14 (pour 447,1 millions), a-t-il annoncé dans un communiqué.
Le conseil du Stif, présidée par la présidente de Région Valérie Pécresse, a adopté
plusieurs conventions de financement, dont la principale, à hauteur de 447,1 millions,
pour les travaux de prolongement de la ligne 14 à la mairie de Saint-Ouen, première
réalisation du Nouveau Grand Paris dont la mise en service est prévue en 2019. Le
montant de cette convention est financé par la société du Grand paris, la région IDF, la
ville de Paris, et les départements des Hauts-de-seine et de la Seine-Saint-Denis.
Le conseil a également voté 162,7 millions d’euros pour le prolongement de la ligne 11
à l’est, qui reliera en 2022 le centre de Paris à Rosny-bois-Perrier, et 39 millions pour la
poursuite des travaux du Tram 9 Paris-Orly ville.
Le Stif s’est également prononcé pour le projet du Charles de Gaulle Express (CDG
Express), la nouvelle liaison ferroviaire rapide, qui doit relier en 2023 sans arrêt
intermédiaire et en 20 minutes maximum, la gare de l’Est à l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle. Le Stif a affirmé "son fort soutien au projet, notamment dans la perspective de la candidature de la ville de Paris aux jeux Olympiques de 2024".

Le Front de Gauche a de son côté rappelé son opposition au CDG Express, soulignant dans un communiqué qu’il "ne desservira aucun des territoires traversés, et ne sera donc d’aucun intérêt pour leurs habitants qui souffrent pourtant de fortes perturbations de la ligne RERB", qu’il va être redondant par rapport à la ligne 17 du Grand Paris Express prévue pour 2024, et que sa "tarification prohibitive, annoncée à 24 euros" exclura les abonnés du passe Navigo.

Des responsables PCF,FDGet CGTont manifesté mercredi devant le siège du Stif
contre ce projet.

caz/glr/jcc

PDF - 48.8 ko

Publié le

2 juin 2016

Auteur-e-s